Nos évènements

Aucun évènement dans le calendrier
Juillet 2018
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

ALGER- Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi et le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud ont coprésidé la signature d'une Convention cadre entre les deux secteurs visant la valorisation du patrimoine écologique, agricole et naturel ainsi que promotion de l'écotourisme.

La convention a été signée mercredi soir par le SG du ministère de l'Agriculture, Kamel Chadi et le SG du ministère du Tourisme, Ahmed Kaci Abdellah.

Le document englobe quatre domaines à savoir, la promotion de l'écotourisme dans les forêts et les parcs nationaux et la promotion du tourisme agricole dans le Sahara, et les Hauts plateaux. Elle s'applique également au domaine de la pêche et de l'aquaculture outre l'artisanat.

Lors de la cérémonie de signature qui s'est déroulée en présence des cadres des deux ministères, MM. Bouazghi et Benmessaoud ont mis l'accent sur l'importance de la coopération entre deux secteurs en vue de contribuer au développement économique, vu que les deux secteurs font parties des secteurs prioritaires et alternatifs aux hydrocarbures dans le nouveau model de croissance économique, adopté par le gouvernement.

 

A cette occasion, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat a indiqué que cette convention est le couronnement de la coordination et de la concertation entre les deux départements et qu'elle s'inscrit dans le cadre du Plan national d'aménagement du territoire, de la Stratégie nationale du  développement durable et du développement du tourisme.

Affirmant que le gouvernement oeuvre à la relance du tourisme, à travers l'encouragement de l'investissement, la garantie des assiettes foncières et l'octroi d'avantages incitatifs aux investisseurs, M. Benmessaoud a mis en avant la nécessité de respecter l'équilibre écologique et les espaces  forestiers sauvegardé dans le cadre du développement durable.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette signature, le ministre a précisé que la convention permettra l'investissement dans les espaces forestiers, les réserves et les zones d'extension touristique à travers l'octroi de crédits et du foncier aux investisseurs, soulignant l'impératif du respect d'un cahier de charge strict interdisant l'usage d'outils nuisibles à l'environnement.

Pour sa part, M. Bouazghi a indiqué que le secteur de l'agriculture dispose d'un grand patrimoine qui peut être exploité dans le tourisme, notamment au niveau des parcs nationaux, des réserves naturelles, des forêts, des ports de pêche mais également les exploitations agricoles ou les établissements d'aquaculture.

Il a expliqué que la complémentarité entre les secteurs du tourisme et de l'agriculture se manifeste à trois niveaux, à savoir les activités agricoles, forestières et de pêche, d'autant plus que l'actre touristique permettra, a-t-il dit, aux agriculteurs et aux pêcheurs d'engranger des recettes supplémentaires, d'ouvrir de nouveaux marchés et de promouvoir des produits citoyens.

Le 2e niveau concerne le volet touristique, en ce sens que les activités de production favoriseront l'emergence de nouvelles activités et l'élargissement de l'éventail des offres touristiques au niveau local.

Le 3e porte sur les territoires et collectivités locales, a propos desquelles, M. Bouazghi a fait savoir que la complémentarité entre les secteurs de l'agriculture, de la pêche, l'aquaculture et les forêts d'une part, et le tourisme d'autre part aura "des résultats positifs" au plan socio-économique et qui permettront d'améliorer le niveau de vie des  habitants".

Cette complémentarité tend, a ajouté le ministre, à insuffler une dynamique locale dont les effets se manifesteront d'une manière évidente dans la sédentarisation des populations, l'amélioration de l'attractivité économique et sociale de la région et la création de nouveaux postes d'emploi.

M.Bouazghi a précisé que la convention conclue avec le secteur du Tourisme vise à valoriser le patrimoine écologique, agricole et naturel et à dynamiser le monde rural, développer le tourisme écologique, le tourisme agricole et la pêche touristique avec l'encouragement de l'investissement touristique à travers les ports et les établissements d'aquaculture.

Selon le ministre de l'Agriculture, une commission d'orientation se chargera de la mise en oeuvre des articles de la convention  et oeuvrera  à l'élaboration d'une évaluation globale des atouts dont disposent les deux secteurs, outre un recensement  précis et scientifique de ce que peut fournir chaque secteur, selon les besoins et les potentialités de chaque wilaya.